Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2012

L'église Sainte Madeleine et les vitraux du 16e

La plus ancienne église de Troyes est l'église Sainte Madeleine. La nef et la croisée deRedimensionnement de Madeleine_Triforium_0001.JPG transept datent du 12ème siècle. Le chœur a été refait vers 1500. Le triforium comporte des arcs gothiques et des arcs romans. Il est à la transition des deux styles. Le triforium servait autrefois à pavoiser : on y accrochait des tentures, des tapis lors de certaines cérémonies. Il permet également de monter dans les combles. Au-dessus, on peut observer des fenêtres géminées : elles sont groupées par deux mais sans être directement en contact.

Louis, Magalie, Noah et Soraya

 

Le jubé

Redimensionnement de Madeleine_Jubé2.JPGAutrefois, on trouvait des jubés partout dans l’Aube. Un jubé est une galerie haute qui sépare le chœur de la nef. Le curé y montait pour faire son prêche. Il pouvait également servir aux musiciens, aux enfants de chœur, etc. Les jubés avaient des portes. Pour la messe, le curé était donc de l’autre côté des portes fermées. Les paroissiens, debout dans la nef, ne voyaient rien. Des chrétiens n’ont plus été d’accord. Ils ont commencé à penser que les célébrants cachaient quelque chose. Ces chrétiens, nommés ensuite les protestants, ont donc fait une Réforme. Le pape a fait une Contre-réforme catholique pour retenir les chrétiens. Il a notamment fait démonter les portes des jubés. De nombreux jubés ont été alors complètement démontés Redimensionnement de Madeleine_Chair.JPGcar ils étaient devenus trop fragiles Ils ont été remplacés par des chaires pour prêcher.

Le quartier de l’église Sainte Madeleine s’appelait le quartier de la robe car les avocats portaient des robes et que beaucoup y travaillaient. C’étaient des gens influents qui ont voulu garder leur jubé.

Il est l’un des 3 jubés restant dans l’Aube. On compte encore 10 jubés en pierre en France.

Anaelle, Aloïs, Cédric, Charlotte, Pierrick, Sixtine et Tristan

 

Le jubé de l’église Sainte Madeleine

Redimensionnement de Madeleine_Jubé3.JPGJean de Gailde a été le maître d’œuvre du jubé de l’église Sainte Madeleine. Il a également participé à la construction de puits, de portes de la fortification. Le jubé a été taillé dans du calcaire blanc.  Il a été commencé en 1508 et terminé en 1512. Jean de Gailde a demandé l’autorisation  d’être enterré dessous. Il a dit : « J’attends la résurrection bienheureuse sans avoir peur d’être écrasé. »  plus tard, son corps a été déplacé en raison des travaux.

Abderrahman, Alice, Carla et Edwin

 

La statue de sainte Marthe 

En 1515, les Français ont été victorieux à Marignan en Italie. Ils ont découvert l’art italien qui a influencé les artistes français.

Redimensionnement de Madeleine Sainte Marthe_0001.JPGA Troyes, les artistes n'ont pas subi cette influence. La statue de sainte Marthe est l’œuvre du Maître de Chaource. Elle appartient à la sculpture troyenne du 16ème : Sainte Marthe y est très naturelle. Son genou dépasse. Son manteau a de beaux plis. Ses yeux sont en amande. Elle porte un bonnet sous son capuchon. Sous ce capuchon, elle porte un voile. On a donc l'impression que 3 voiles couvrent sa tête. Une ceinture avec des nœuds entoure sa taille.Redimensionnement de Madeleine Sainte Marthe_0008.jpg

Les attributs de sainte Marthe sont un goupillon, un bénitier, un crucifix et une laisse autour de la main.

L’histoire raconte qu’elle a été mise dans un bateau sans rame ni voile avec Lazare, son frère, et d’autres amis de Jésus. Après avoir dérivé, ils sont arrivés à Saintes-Maries-de-la-Mer. Sainte Marthe a remonté le Rhône et prêché pour convertir les gens. Elle a dompté la Tarasque, un dragon vivant dans le Rhône qui a donné son nom à la ville de Tarascon.

Emma, Jean et Maxime

 

Verrière de La passion

Elle date de 1490. Des meneaux, les montants en pierre, séparent les vitraux.

Redimensionnement de IMG_1627.JPGLe 1er registre présente le donateur Nicolas le Muet et sa famille. Dans la 1ère lancette on le voit avec son fils. Sa bourse est vide pour montrer que les vitraux sont chers. Dans la 4ème lancette, sont présentées l’épouse du donateur, Catherine, et ses filles. Dans les 3ème et 4ème lancette, on voit leurs saints patrons : saint Nicolas et sainte Catherine. Les noms sont inscrits dans les phylactères.Redimensionnement de IMG_1644.JPG

Le verre rouge que l’on peut voir dans le 3ème registre de la 3ème lancette a été obtenu avec de l’oxyde d’or. Ceci est très cher et le rouge est foncé.

Redimensionnement de IMG_1643.JPGPour éclaircir une paraison de verre rouge, il faut l’entourer d’une paraison de verre blanc, ce qui donne une demi-couche de blanc plus une demi-couche rouge. Ensuite on peut gratter des zones de verre rouge pour qu’il ne reste que du blanc qui peut être peint. Cela permet de moins utiliser de plomb. C’est à Troyes que l’on a d’abord utilisé le verre gratté.

Abigaël, Alban, Gabrielle, Grégoire, Hugo, Lola, Marin et Natacha

 

L’arbre de JesséRedimensionnement de IMG_1655.JPG

Ce vitrail date de 1518. Contrairement à celui de la cathédrale, il n’a pas de bordure et les personnages ne sont pas placés dans des figures géométriques. Le roi David est représenté avec un instrument de musique.

 

La Genèse

Dans la Genèse, le donateur n’est pas précisé. Dieu est représenté en pape.

Redimensionnement de Madeleine_Genèse_5.JPGLa création du ciel, de la terre, des eaux et des astres est représentée au 1er registre.

Au 2ème registre, c'est la création des poissons, des oiseaux et des Redimensionnement de Madeleine_Genèse_8.JPGautres animaux. Dans la 2ème lancette, des animaux, dont un dromadaire et un éléphant, sont mal dessinés car ils ont été réalisés d’après les récits. A cette époque, peu de personnes en avaient vus. Dans les lancettes 3 et 4, on voit Adam et Eve.

Dans les registres suivants, apparaissent aussi Abel et Caïn, Noé et Abraham.

Abel et Caïn.JPG     Redimensionnement de Madeleine_Genèse_2.JPG     Redimensionnement de IMG_1657.JPG  

En haut, on observe un meneau en forme de lys : cette fleur est le symbole de Marie. Une tête de mort est représentée sous le Christ en croix car il a été crucifié sur une colline comportant un ancien cimetière.

Eloïse, Elyn, Emilien et François

D'autres vitraux présentent la légende de saint Eloi, la vie de sainte  Madeleine et celle de saint Louis.

 

Redimensionnement de IMG_1630.JPG

Après l'observation des vitraux, nous avons reproduit par coloriage des éléments de la verrière de la Genèse.

 Redimensionnement de Madeleine_Coloriage_003.JPG      Redimensionnement de Madeleine_Coloriage_024.JPG


 



00:12 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour,
Petit salut d’un animateur informatique de la D.S.I de la ville de Troyes.
Je m’aperçois que mon aide à été efficace…
Beau travail et bonne route pour la vie futur du blog…

Écrit par : Jean-François | 17/03/2012

Les commentaires sont fermés.