Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/06/2011

Concours de fables: 1er prix pour Valentine R.

        Le cercle de poésie "Aux quatre points cardinaux", associé à l'Office de Tourisme de la communauté des communes de la région de Château-Thierry, a organisé un concours de fables, le prix Jean de La Fontaine, qui était ouvert aux élèves des écoles primaires, des collèges et des lycées de la francophonie.

        Chaque concurrent devait présenter une fable inédite et individuelle
- de 6 à 30 vers pour les écoles primaires,
- de 8 à 40 vers pour les collèges et lycées.

         Notre classe y a participé dans la catégorie "écoles primaires - classes CM1/CM2".

        Le 1er prix a été attribué à Valentine R. pour sa fable intitulée " Le champignon magique et le paysan". Tous les camarades de la classe de CM2 ainsi que leur enseignante, Mme Laventure, se sont réjouis de sa réussite et la félicitent chaleureusement.

        La remise des prix se déroulera dimanche 26 juin au Lycée Jean de La Fontaine de Château-Thierry.

        Voici cette fable:

Le champignon magique et le paysan

Un paysan,

Qui se promenait dans les champs,

Partit pour le bois.

Et comme il faisait froid,

Il alla chercher des bûches pour faire du feu,

Mais il ne trouva qu’un champignon non vénéneux.

« Qu’as-tu ? » Demanda le paysan.

Le champignon ne répondit pas immédiatement.

Puis, il affirma tristement :

« Tu es venu pour me manger mais si tu me laisses la vie,

J’exaucerai tes trois plus grands souhaits. »

L'homme n’en donna que deux, tremblant de peur :

« Être riche et devenir seigneur. »

Le champignon les exauça,

Mais peu à peu, le pauvre se transforma

En un odieux seigneur.

Il fit des méchancetés pour son propre bonheur.

Un paysan voisin se demanda comment c’était arrivé.

Il prit le chemin que le seigneur avait traversé,

Trouva le champignon dans le même état.

Celui-ci se répéta.

Bien sûr, il ne comprit pas, ce paysan,

Mais il avait bon cœur et était aussi franc.

Aussitôt, il souhaita :

« J’aimerais que l’on ait un seigneur qui ne soit pas ingrat. »

Le champignon l’exauça

Et l’ancien seigneur redevint pauvre.

On risque de tout perdre,

En voulant trop gagner.


 

00:51 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.