Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/04/2011

L’eau à Troyes

La ville de Troyes et son agglomération comptent actuellement 112 km de cours d’eau.

 

L’eau peut servir à

- Boire (pour les hommes et les animaux).

- Transporter des personnes ou des marchandises, comme sur la Seine ou sur le canal.

- Nettoyer la ville. Les rus, au Moyen Age,  permettaient d’évacuer les déchets.

- Protéger la ville grâce aux fossés qui ont servi jusqu’au 18ème

- Se laver. Les bains des femmes étaient situés en aval de ceux des hommes. L’eau était donc moins propre.

- Laver le linge, les peaux, etc.

- Fabriquer de la farine, du papier, grâce aux moulins.

Alexandre et Brendan

 

Les rusRedimensionnement de P1090857.JPG

Les rus sont des ruisseaux. Ils servaient comme tout-à-l’égout. Le ru Cordé devient le canal de Nervaux à partir du moulin car il a été creusé par des hommes. Le ru du Meldançon a été comblé pour assainir le quartier.

 La Seine

La Seine passe à Troyes. C’est un fleuve car elle se jette dans une mer, la Manche. Elle mesure 776 km. Elle prend sa source à 471 m d’altitude Saint-Germain-Source-Seine en Côte d’Or.

Dean, Friedrich et Baptiste

  

Le canal de la Haute-Seine

Le canal de la Haute-Seine relie Troyes à Paris. Le projet date de 1805. Il a été demandé par Redimensionnement de P1090854.JPGNapoléon. Il a été mis en service en 1846.

Une sonde mesure la hauteur de l’eau et un vannage, situé permet de régler le niveau de l’eau pour qu’il soit constant. Les vannes sont automatiques.

Des blasons de Troyes étaient placés devant l’écluse n°1 située près du temple. Ils étaient sculptés sur d’énormes  pierres qui sont maintenant au Musée du Vauluisant.

Léa et Lauriane

 

Le moulin de la Tour

Redimensionnement de P1090861.JPGIl y avait beaucoup de moulins en France qui servaient à fabriquer de la farine. Plus tard, à partir du 14ème, certains ont été reconvertis pour faire du papier et au 19ème  pour faire fonctionner les métiers à tricoter en bonneterie comme pour l’entreprise Poron.

Sous la pierre ronde se trouvait une roue à aubes. Les aubes sont les planchettes fixées autour de la roue à aubes. Au centre, l’axe qui ressortait, entraînait la machinerie du moulin qui fut démoli après 1970.

Maintenant, il reste 2 arches. Le déversoir était utile lors de la réparation de la roue.

Pierre-Marie, Pierre, Louis et Mathéo

Redimensionnement de P1090817.JPG         Redimensionnement de P1090818.JPG

 

La fabrication du papier

A partir du 14ème siècle, des moulins sont utilisés pour fabriquer du papier de chiffons.

En 1348, Troyes a été la première ville à fabriquer du papier de chiffons pour les universités de Paris. Il était transporté sur la Seine.

Pour fabriquer du papier il fallait :

- Mettre tremper des chiffons dans l’eau pendant une semaine.

- Ecraser le chiffon avec un pilon dans un moulin. Il se désagrège et est transformé en poussière humide.

- Mettre ce qui a été obtenu dans une citerne.

- Le récupérer avec un tamis.

- Le faire sécher.

- Le presser pour l’aplatir.

Elise, Valentine, Julie et Sonny

 

La fabrication du cuir

Une tannerie est un endroit où on transforme les peaux en cuir.

Après avoir tué et dépecé un animal, pour fabriquer du cuir, il fallait:Redimensionnement de P1090822.JPG

- raser sa peau puis,

- la nettoyer,

- la mettre à tremper 1 mois dans une citerne contenant de l’eau et du tan (écorce de chêne). Il fallait remuer chaque jour.

- L’eau était ensuite rejetée dans la rivière mais c’était un vrai poison car elle contenait du cyanure qui s’y était formé.     

La halle au cuir était un lieu de vente.                  

Rémy, Lilian, Jean-Philippe et Arthur

 

Le bateau-lavoir du Cours Jacquin

Redimensionnement de P1090825.JPGLe bateau-lavoir a été construit en 1896. Il mesurait 70 m sur 15 m. La hauteur d'eau dans le canal où il était installé, était d'environ  1 m. A  l’extrémité du bateau, se trouvait la maison de la propriétaire. Celle-ci vendait du savon et de la lessive. Dans le bateau, il y avait 190 places. Le séchoir était à l’étage.

Les lavandières passaient en ville avec une brouette pour ramasser le linge. Le bateau a coulé en 1932. Sa propriétaire a fui en passant par une fenêtre et en grimpant dans sa barque. A la suite de cela, la ville de Troyes a construit davantage de lavoirs le long des berges.

Cécile, Laura, Tiffany et Gildas

  

Le moulin ChaillouetRedimensionnement de P1090865.JPG

Le moulin Chaillouet fut construit au 12ème siècle. Il servait à fabriquer de la farine et il fut utilisé ensuite en bonneterie au 19ème.

Il fonctionnait avec 3 roues à aubes. Plus tard, on a utilisé la vapeur puis l’électricité. Il a 3 biefs.

Un canal de dérivation était situé sur le côté pour alimenter d’autres moulins lorsque les vannes étaient fermées pour réparer les roues.

Jules et Thomas

 

 

01:09 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (0)