Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/03/2010

La médiathèque (3)

 

La Bibliothèque bleue

La Bibliothèque bleue a été créée vers 1620 par l'imprimeur troyen Oudot. Il a fabriqué des livres moins chers pour les personnes peu aisées. Le coût de fabrication était moins cher car il a utilisé du papier bon marché. Il a réutilisé des plaques gravées pour avoir des dessins de qualité et attirer l'œil.

Redimensionnement de P1080071.JPG

Le nom "Bibliothèque bleue" vient du papier bleu qu'il a utilisé comme couverture. Les livres étaient imprimés à plusieurs milliers d'exemplaires. C'était des romans de chevalerie, la vie des saints, des contes, des textes amusants, etc.

L'imprimeur a fait appel à des colporteurs pour les vendre. Les livres étaient troqués ou vendus aux personnes qui savaient lire comme le curé, le chef du village etc. Le colporteur disait à la foule : « J'ai des livres, j'ai des histoires. » Les livres étaient lus et regardés lors de veillées. La Bibliothèque bleue a eu beaucoup de succès. Le colportage s'est ensuite répandu dans toute la France.

Grégoire et Calliste

 

23:56 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (0)

La médiathèque (2)

Les manuscrits

Redimensionnement de Grande Bible de Clairvaux (1).JPGLes manuscrits étaient écrits par les moines dans le scriptorium de leur abbaye. Ils utilisaient du parchemin fabriqué avec de la peau de mouton ou de veau.

Ces livres étaient souvent des textes sacrés Ils étaient disposés en colonnes.

Les textes étaient centrés pour laisser la place aux enluminures. Une enluminure est une lettre décorée qui est ornée de fleurs ou de personnages et qui est placée au début d'un paragraphe. Elle rend le texte attrayant et peut raconter l'histoire aux personnes illettrées. La lettre majuscule pouvait être enluminée avec de l'or.Redimensionnement de Enluminure de la Bible de Saint Bernard.JPG

Les mots étaient serrés pour économiser de la place. Les pages n'étaient pas numérotées. Les mots écrits en haut de la page servaient de repères. C'était le dernier mot de la page précédente et le premier mot de la page suivante. Les reliures étaient décorées. Il fallait beaucoup de temps et de métiers pour créer un livre. C'est pour cela qu'ils étaient chers. L'encre utilisée pour les livres était naturelle. Les manuscrits étaient écrits en latin.

Robin, Lolly, Marie et Mathilde


 

 

 L'imprimerie

Gutenberg a mis au point une technique pour imprimer vers 1440. Pour cela, il a utilisé des caractères mobiles.

Les étapes pour imprimer :

  • Le texte à imprimer était reproduit en disposant sur une plaque rainurée (ou matrice) les caractères pris dans la casse (ou boîte). Les lettres étaient serrées.
  • La matrice était placée sur la presse puis on mettait de l'encre.
  • Ensuite, on posait la feuille et on pressait.
  • Enfin, on retirait délicatement la feuille et on la faisait sécher.
Redimensionnement de P1080070.JPG

Pour les illustrations, on a d'abord utilisé des dessins gravés sur du bois.

Rubens


23:44 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (0)

La médiathèque (1)

La médiathèqueRedimensionnement de 75 Médiathèque.JPG

C'est la troisième bibliothèque patrimoniale de France. 250 000 livres anciens sont conservés dans la médiathèque. Ces livres ont été fabriqués après l'invention de l'imprimerie. Ils sont répartis dans 2 salles qui contiennent 200 000 et 50 000 livres. La médiathèque comprend entre autre des livres de l'abbaye de Clairvaux. Le plus ancien livre date de 1150.

Anaïs et Caroline


La Grande Salle

Redimensionnement de P1070902.JPGLa Grande salle contient 50 000 livres. Elle mesure 6 mètres de hauteur sur 48 mètres de longueur. Sa température constante est de 17 degrés et le taux d'humidité est de 50% pour éviter le développement des microbes (champignons). Chaque livre a une sorte de plaque d'immatriculation pour le classer : C'est la cote. L'utilisation d'une girafe (échelle en bois) était nécessaire pour prendre les livres en hauteur. Maintenant, on utilise une nacelle. Des livres datent du 12e. Les livres les plus légers sont en hauteur car ils sont plus faciles à manipuler. On nous a montré un livre d'environ 8kg.

Un incendie s'est produit en 2009. Les livres ont été nettoyés 1 par 1. Ils étaient couverts de suie. Les employés ont mis environ 2 mois ½ pour nettoyer ceux de la grande salle et 6 mois pour toute la médiathèque.

Ils ont la possibilité de faire nettoyer des livres contaminés par des champignons à Paris. Les livres sont placés dans une machine pour les désinfecter. Ils y restent quelques heures ou quelques jours et sont ensuite séchés page par page.

Claire, Elisa, Arona et Antoine

 

 

17:10 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (0)

12/03/2010

Le Musée d'Art moderne ou MAM


Le Musée d'Art moderne


Il a été créé grâce au don de plus de 2000 œuvres à la ville de Troyes par Pierre et Denise Lévy.

Le Musée d'Art moderne est installé dans l'ancien palais épiscopal restauré. Il a été inauguré en 1976.

Redimensionnement de P1070881.JPG

Il existe différentes sortes de tableaux :

          • - Les portraits sont de profil, de face, de ¾ ou de dos.
          • - Les paysages sont des reproductions de la campagne, de paysages urbains, etc.
          • - Les natures mortes sont des objets inanimés, des animaux morts, des fleurs coupées, etc.

Jules et Viny


 

Le réalisme

Au 19e, les peintures étaient réalisées avec beaucoup de détails et représentaient souvent des personnages ou des événements importants. En effet, la photographie n'existait pas. Elles étaient réalistes. Comme les vêtements étaient très foncés, beaucoup de tableaux étaient de couleurs sombres.

La peinture était fabriquée à base de minéraux et de plantes : Les tubes de peinture n'existaient pas : il était donc difficile de peindre en dehors de l'atelier. Les peintres faisaient d'abord des croquis.

Cordélia et Appoline


Le fauvismeRedimensionnement de P1070884.JPG

A la fin du 19ème siècle, il y eut des changements. Comme les photos existaient dorénavant pour représenter la réalité, la peinture réaliste n'était plus nécessaire. Les peintres voulaient sortir de leur atelier pour peindre la vie quotidienne. Ils représentèrent leurs impressions (Ex : Impression du soleil levant de Claude Monet). Ils ne mirent plus de détails, les peintures furent simplifiées. Les couleurs étaient claires et ils laissaient des endroits blancs pour faire ressortir la lumière. Ils utilisaient des aplats de couleurs ou des touches de peinture (pointillisme). Ils furent surnommés les « fauves » car ils utilisaient des couleurs agressives.

Antoine et Arona


Quelques tableaux  d'André Derain exposés au MAM

André Derain est né à Chatou en 1880 et est mort à Garches en 1954. Il est l'un des créateurs du fauvisme.


Le Port de Collioure(1905)

Collioure est un lieu au sud de la France où les peintres trouvaient leur inspiration. Les éléments du tableau ne sont pas détaillés et les couleurs sont vives. Les touches de peinture sont très serrées par endroit. La toile blanche apparaît par endroit pour faire ressortir les couleurs. Pour la toile du bateau, il y a des grands aplats de couleurs.

Juliette et Thibault

Redimensionnement de Collioure Antoine.jpg         Redimensionnement de Collioure Elisa.jpg

 Antoine                                                Elisa

 

 Hyde Park

Le peintre utilisait des couleurs vives et ses dessins étaient simplifiés et imaginaires. Les contours étaient noirs, ce qui rappelait les fils de plomb des vitraux car Derain était un admirateur des maîtres verriers.

Clément et Loris

Redimensionnement de Hyde Park.jpg       Redimensionnement de Hyde Park Loris.jpg
 Matthis                            Loris

 

 Big Ben

Le soleil est comme un feu d'artifice car les couleurs partent dans tous les sens. Les touches sont horizontales pour la Tamise afin de représenter l'eau qui coule.

Clément et Loris

 Redimensionnement de Big Ben Thibault.jpg       Redimensionnement de Big Ben Rubens.jpg
Thibault                                   Rubens

  


23:13 Publié dans CM2 | Lien permanent | Commentaires (1)